Haüy 2022

 
 

Ce petit site essaie de commémorer le 200e anniversaire de la mort de René-Just Haüy (1743-1822), un célèbre scientifique français toujours ignoré de sa patrie peu reconnaissante, de son musée qui continue de l’oublier à part quelques irréductibles peu soutenus.

Car le minéralogiste (au sens large) Haüy a surtout travaillé au Collège du Cardinal Lemoine (n’existe plus) et au Jardin des plantes à Paris (MNHN).


Haüy peut se prononcer « A U I »

(mémotechnique : « ah oui » comme l’on dirait « oh non »).


Haüy est unaninmement reconnu comme l’un des pères, sinon le père de la minéralogie, de la cristallographie (géométrique) et de la gemmologie moderne.


Sans oublier ses innonbrables autres contributions dont celles liées au système métrique en France et qui s’est ensuite propagé ensuite au reste du monde (ou presque)...


Ce site reprend en partie celui de l’Année Internationale de la Cristallographie de 2014; un mini-site exterminé par d’anciens webmasters. Heureusement, une sauvagarde existait... Et de nombreuses informations et iconographies nouvelles - souvent inédites - ont été rajoutées en 2022.

Bienvenue

« Jamais science n'a été autant l'oeuvre d'un seul homme  »


(Alfred Lacroix, 1944).

Pour ceux qui veulent lire Haüy mais dont l’austérité du style ancien rebute,lisez cette petite perle de didactique : Les entretiens sur la minéralogie d’Ambroise Tardieu (1825) qui s’inspira des Conversations de Jane Haldimand Marcet (1769-1858).

Louis Leopold Boilly (1761-1845) : Thénard et l’abbé Haüy (détail)

De ce scientifique méconnu, on célèbre les 200 ans de sa disparition : rarement un scientfique a autant influencé notre vie quotidienne.

Un « nouveau » portrait de René-Just Haüy redécouvert en 2022 (Hôtel de ville de Clermont de l’Oise) et trois de ses objets emblématiques : cristal (malachite d’après cuprite, Chessy, Rhône), gemme (cordiérite montée sur or, Brésil) et modèle en bois (décroissement de la chaux carbonatée - calcite - scalénoèdrique).

Les clichés haute-définition sont publiés dans le numéro 165 de la revue « Le Règne minéral » :


Farges F. et Kjellman J. (2022) Bicentenaire du décès de René-Just Haüy : les dernières découvertes au Muséum national d’histoire naturelle.  Le Règne Minéral 165, 7-42.


(une version en langue

anglaise est prête).